Louis et Louise constituent le partenariat idéal pour le développement de la danse

LRdanse
–Par Ottawa Sportspage, pour Rebelles de Louis-Riel

Pour un danseur, l’équilibre représente probablement la caractéristique fondamentale de son art. Le nouveau partenariat sports-études entre l’école secondaire Louis-Riel et l’École de danse Louise apporte un ingrédient qui n’est pas toujours aussi ancré dans le monde de la danse : l’équilibre de vie.

Dans le cadre du programme sports-études unique de Louis-Riel, les participants au nouveau cours de danse qui débute cet automne s’entraîneront dans le studio de danse Orleans trois après-midi par semaine, et se mettront en forme à l’école les deux autres jours. Les séances se concluront à compter de 15 h.

« Je crois que cela représente une excellente occasion pour les parents, les élèves et les danseurs », a déclaré Mélanie Belair-Adams, directrice de l’École de danse Louise. « Il s’agit d’une belle façon de redresser son style de vie. »

Le programme diminuera une grande partie du stress que les familles vivent lorsqu’un enfant pratique un sport de compétition, poursuit Belair-Adams, car il y aura plus de temps disponible pour les devoirs ou pour être avec des amis et la famille en soirée.

« Nous trouvions que ce serait un excellent choix pour toutes les personnes concernées », indique le directeur du programme sports-études Ken Levesque. Il précise que l’École de danse Louise se trouve à cinq minutes de Louis-Riel sur Youville Drive (l’école offre le transport au moyen de ses propres autobus) et qu’il y a des instructions en français dans une installation de haute qualité. « Nous sommes emballés par ce projet. »

Ajouter un cours de danse aux offres du programme sports-études était particulièrement souhaitable, car cela tend à intéresser notamment les athlètes féminines, affirme Levesque.

« Nos filles pratiquent beaucoup d’autres sports, mais ce programme augmentera le nombre de filles inscrites dans le programme sports-études », explique Levesque, qui prévoit également ajouter un programme de meneuse de claque à l’avenir. « Il est important que les filles sentent qu’elles disposent des mêmes possibilités que les garçons dans le sport, l’éducation physique et le conditionnement physique. »

Le cours de danse aura le même cadre que les autres cours au sein du fructueux programme sports-études, en activité depuis 2005.

« Le soutien scolaire que les élèves-athlètes reçoivent est vraiment unique », affirme Levesque. « Aucune autre école ne peut leur proposer le soutien scolaire que nous offrons; leur emploi du temps est différent, et ils ont le temps de faire leurs études et de s’entraîner. »

Le programme de danse est ouvert aux élèves de la 7e à la 12e année de niveau avancé ou récréatif, avec une capacité limitée pour la première année.

« De concert avec Louis-Riel, nous sommes très heureux de faire partie de ce programme et de partager notre passion avec tous les enfants qui souhaitent y être associés », souligne Belair-Adams. « Je considère que cela peut être une nouvelle façon de suivre une formation. Cela change la manière dont les gens perçoivent la danse, et je pense que cela changera des vies. »

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s