Une journée au Dôme : faites l’expérience de la vie d’un élève-athlète à Louis-Riel

LRweightroom2

–Par Ottawa Sportspage, pour les Rebelles de Louis-Riel

Lorsque vous mettrez le pied pour la première fois dans le Dôme de Louis-Riel, vous serez immédiatement frappé par l’ampleur des installations. Vous ressentirez ensuite l’indubitable énergie qui imprègne toute la bulle. Vous entendrez les cris et les clameurs des athlètes qui vont au bout d’eux-mêmes, les rires et les éclats de joie des élèves et des entraîneurs qui partagent les joies du sport.

Regardez d’un côté et vous pourrez voir certains des meilleurs jeunes joueurs de volleyball et de basketball au Canada s’efforçant de perfectionner leur art. Tournez la tête et vous rencontrerez des sprinteurs, des skieurs et des judokas de calibre international levant des poids ensemble.

C’est la réalité quotidienne des élèves de l’école secondaire Louis-Riel, qui est devenue un chef de file pour ce qui est de combiner le sport et l’excellence pédagogique.

« À mon arrivée à l’école, ça a été une révélation pour moi de voir tous ces athlètes de haut niveau dans différents sports avec les mêmes ambitions, se rappelle Haider Kadhom, membre de l’équipe de soccer championne des Jeux du Canada. C’est différent d’une école normale. Ici, tout le monde partage nos objectifs et notre passion du sport. C’est vraiment spécial. »

Promenez-vous un peu et vous pourrez entendre les histoires de joueurs de soccer professionnels qui ont commencé par pratiquer le tennis ou de gymnastes qui ont découvert le saut à la perche – le produit de jeunes athlètes faisant l’expérience d’un vaste éventail de sports dans le cadre des programmes sports-exploratoires et de sports-études de l’école.

Vous apercevrez peut-être une feuille d’érable sur le veston de l’entraîneur de volleyball – c’est parce qu’il est entraîneur pour Équipe Canada pendant ses vacances d’été. Tournez le dos au terrain et vous tomberez nez à nez avec le propre entraîneur de force et de conditionnement physique de l’école, qui a entraîné plus d’une douzaine de joueurs de la LNH.

Vous verrez souvent un entraîneur le bras autour des épaules d’un jeune athlète, lui offrant de l’encouragement. Il est évident que leur rapport va au-delà de la relation enseignant-élève habituelle.

« Il n’y a pas de meilleur lien pour vraiment influencer les jeunes que celui qui existe entre un joueur et son entraîneur, déclare André Desjardins, un ancien entraîneur d’équipes provinciales et nationales de basketball. Quant à moi, le fait de pouvoir les guider et les aider à prendre de bonnes décisions – des leçons de vie par l’intermédiaire du sport – est la meilleure partie de mon travail. »

Vous remarquerez que le Dôme de Louis-Riel est doté d’une salle de musculation de haute performance pleinement équipée, d’une clinique de physiothérapie sur place, d’un terrain de gazon artificiel pleine grandeur, d’un gymnase, de la seule piste intérieure de 400 mètres au Canada, ainsi que d’autres installations pour les activités d’athlétisme.

Vous croiserez peut-être l’un des nombreux olympiens et athlètes professionnels qui s’entraînent au centre.

« C’est énorme. Vous ne trouverez nulle part ailleurs d’installations semblables, souligne Jasmine Nolan, membre de la ligue féminine provinciale de hockey. Je pense que bien des gens ne réalisent pas à quel point le fait de pouvoir utiliser le Dôme tous les jours nous aide à nous surpasser. »

Mais ce que vous retiendrez le plus après avoir visité le Dôme est simplement l’énergie et l’enthousiasme sans pareil qui animent tout le monde ici. En sortant, vous verrez probablement des élèves et des équipiers se cogner les jointures ou se faire tope-là lorsqu’ils se rencontrent entre les classes.

« Les élèves sont en santé, ils ont le sourire aux lèvres, ils sont toujours ensemble, ils travaillent toujours très fort et ils se motivent les uns les autres parce qu’ils ont le même désir d’exceller dans les sports et dans leurs études », signale Ken Levesque, coordonnateur du programme sports-études.

« Et nous sommes dans une petite école ici où les élèves et le personnel se connaissent tous, ajoute-t-il. Nous avons l’habitude de dire “Rebelle un jour, Rebelle toujours”. C’est vraiment comme faire partie d’une grande famille ici à Louis-Riel. »

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s