Le programme sports-études de Louis-Riel fait un saut avec un volet pour meneuses de claque

By Ottawa Sportspage, for the Rebels of Louis-Riel

Les nouveaux membres du programme sports-études de Louis-Riel sont très énergiques et très dynamiques.

Créé en partenariat avec le Flyers Cheer Gym d’Orléans, le nouveau et populaire programme de meneuses de claque terminera bientôt sa première saison, ses athlètes étant en passe de devenir un groupe plus fort, prêt à s’attaquer aux prochains niveaux de leur sport en pleine croissance.

« Le nouveau programme a été très bénéfique », indique Kelly Nightingale, gérante du club des Flyers. « Elles ont plus de temps pour acquérir les autres compétences qui les préparent à passer au programme de l’année prochaine, au lieu de simplement commencer à apprendre les compétences les plus difficiles. »

Mme Nightingale précise que les meneuses de claque ont radicalement évolué : de l’image désuète des filles à pompons au bord de la ligne de touche, simplement là pour soutenir l’équipe des garçons, elles offrent désormais des routines dynamiques et intenses pleines de culbutes, de cascades et de lancers. Le temps consacré à l’entraînement est maintenant égal ou supérieur à celui consacré à de nombreux autres sports.

Les élèves de Louis-Riel étudient en classe régulière le matin, puis elles consacrent leur quatrième période régulière à l’entraînement entre le studio Flyers et au Dôme LR pour le conditionnement physique.

« Beaucoup de nos compétences sont basées sur la force, comme les pirouettes et les cascades, souligne Mme Nightingale. L’entraînement individuel et la pratique pendant trois heures renforcent vraiment leur endurance et leur force physique, ce qui leur permet d’atteindre les compétences de niveau supérieur sans se blesser ».

Les meneuses de claque ont souvent déjà pratiqué d’autres sports comme la gymnastique, la danse ou le patinage artistique, et elles viennent encourager les autres filles à perfectionner les habiletés dont elles ont besoin dans leur propre sport, ou à essayer un nouveau sport tout simplement.

C’est justement le cas pour deux étudiantes de Louis-Riel, Juliette Emers et Marissa Houle. Juliette est passée de la gymnastique à l’équipe de meneuses de claque il y a trois ans, alors que Marissa faisait auparavant du trampoline et en est maintenant à sa première année de meneuse de claque.

« Quand je suis arrivée, je ne connaissais personne et on m’a très bien accueillie, se rappelle Marissa. C’est vraiment chouette que ce soit comme ça. On peut tous se faire confiance et nous sommes toutes là les unes pour les autres. »

Juliette était également attirée par l’ambiance d’un « sport d’équipe » que procurent les équipes de meneuses de claque. Juliette et Marissa disent toutes deux que leur objectif ultime est de se qualifier pour les championnats du monde — comme l’a fait Makiya Plant, leur entraîneuse. Ancienne gymnaste ayant remporté à deux reprises des titres mondiaux avec le club jumeau des Flyers à Montréal, une équipe qui est largement reconnue comme l’une des meilleures au Canada et au monde.

« Même avec nos entraîneuses, on a l’impression d’être une grande famille, un grand groupe d’amies, souligne Juliette. On travaille toutes ensemble et j’aime vraiment ça. »

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s