Profil Rebelle : Savoir développer la clé du plaisir pour Sébastien Lalonde, entraîneur d’athlétisme et de cross-country à Louis-Riel

LR-lalonde

Par Ottawa Sportspage, pour les Rebelles de Louis-Riel

Si l’on visualise mentalement un entraîneur de course de fond, celui-ci porte fort probablement un survêtement de course et arbore fièrement un sifflet autour du cou. Eh bien, pour Sébastien Lalonde, directeur du programme d’athlétisme et de cross-country à l’école secondaire Louis-Riel, ses outils de travail incluent plutôt une tondeuse à gazon et une bonne paire de gants de travail!

Pourquoi? Parce que celui-ci constate que gravir la fameuse piste abrupte de Green’s Creek en courant devient plus facile lorsqu’on l’accomplit en équipe…d’où son idée de sortir la tondeuse à gazon pour créer une piste assez large et facilement praticable pour ses athlètes et ensuite les gants pour traîner et empiler des billots déjà abattus pour en créer des obstacles. Après tout, quoi de plus canadien que de sauter par dessus des troncs d’arbres dans le but d’imiter ces parcours classiques de cross-country où les coureurs doivent enjamber des obstacles dans la boue?

«Il s’agit effectivement de fournir aux jeunes une expérience originale et amusante dans l’espoir de susciter leur enthousiasme pour ce sport», sourit cet entraîneur originaire de Hawkesbury, dont l’école a récemment assuré la participation de tous les élèves de 7e et 8e années à leur première épreuve de cross-country au mois de septembre dernier.

Lalonde, lui-même coureur de demi-fond à son école secondaire, a commencé sa carrière hors-piste en 2002 au club d’athlétisme des Lions d’Ottawa en tant que chronométreur.

Il est présentement le principal responsable du chronométrage au club et il transmet ses connaissances ainsi que ses compétences aux élèves de Louis-Riel à l’aide du système Finish Lynx. Avec eux, il organise une vingtaine d’épreuves en athlétisme à chaque année qui regroupent plus de 7 500 athlètes. Il faut d’ailleurs souligner que Lalonde a tenu compte du chronométrage auprès d’une vaste panoplie de niveaux: des élèves de l’élémentaire au légendaire sprinteur olympique, l’iconique éclair Usain Bolt!

Diplômé en éducation à l’Université d’Ottawa, Lalonde est titulaire du certificat d’entraîneur de niveau 3 du Programme national de certification des entraîneurs pour la course de demi-fond et de niveau 2 dans toutes les autres épreuves d’athlétisme.

Mais au-delà de ses multiples compétences techniques, ce cher M. Lalonde est reconnu pour sa gentillesse légendaire et pour sa culture d’une ambiance positive et amusante dans chaque sport.

«La passion de l’entraîneur Seb envers l’athlétisme est sans égale, mais au-delà de cette passion, sa plus grande qualité, c’est qu’il se soucie de ses apprenants. Il a sincèrement à coeur notre amélioration individuelle en tant qu’athlète, et également en tant que personne», souligne le champion de la Coupe Vanier de l’Université Western Ontario, Dimitri Pronko, joueur de football de ligne offensive, d’abord lanceur et sprinteur à Louis-Riel, et qui attribue à Lalonde le mérite d’avoir mis au point non seulement sa technique de course mais aussi sa vitesse au football.

Le programme d’athlétisme et de cross-country de Louis-Riel a effectivement cette réputation d’aider les athlètes de diverses disciplines sportives à s’améliorer ou encore de découvrir de nouveaux talents en athlétisme.

D’ailleurs, lors du Championnat canadien d’athlétisme des moins de 20 ans de 2018, Louis-Riel comptait quatre médaillés d’argent ayant débuté leur cheminement en soccer, en gymnastique ou en volleyball dans le cadre du programme sports-études de l’école.

«Nos élèves-athlètes sont certainement avantagés puisque les salles de classe ne sont qu’à quelques mètres de la piste», déclare Lalonde au sujet du Dôme de Louis-Riel, une structure de classe mondiale abritant la seule piste intérieure de 400 mètres en Amérique du Nord. «Rares sont les écoles où il est possible de terminer un programme d’entraînement de soccer au milieu de l’hiver pour ensuite pouvoir enchaîner avec le saut à la perche. Nous sommes vraiment choyés de disposer du dôme, ainsi que du programme sports-études mis en place à Louis-Riel.»

Les athlètes de Lalonde ont remporté une panoplie de médailles et ont obtenu de nombreuses bourses d’études postsecondaires en cours de route. Parmi les honneurs qui se multiplient, citons la participation de Louis-Riel à tous les championnats provinciaux d’athlétisme de la Fédération des associations du sport scolaire de l’Ontario depuis que ce dernier a commencé à travailler à l’école en 2007 comme enseignant et entraîneur. Il faut également mentionner leur troisième place au classement général par équipe et la première parmi les écoles ayant marqué des points pour les deux sexes aux Championnats d’athlétisme de 2018 de la Fédération des associations du sport scolaire de l’Ontario, et tout cela, malgré le fait que Louis-Riel figure parmi les plus petites écoles en termes de population étudiante.

«Pour moi, c’est plutôt la progression des athlètes qui importe, indique Lalonde. Peu importe sa capacité initiale, il est très valorisant de voir un jeune arriver, persévérer et pouvoir vaincre son record personnel à l’intérieur de quelques mois.»

«Une autre chose que j’aime, c’est que l’athlétisme et le cross-country est un sport exigeant – pour faire sa marque, il faut travailler avec acharnement, ce qui est une valeur fondamentale du sport.»

«De plus, les principales leçons tirées du sport sont transférables dans la vie de tous les jours: bûcher, ne jamais abandonner et finalement, être passionné, c’est tout simplement ça, selon moi, la clé du plaisir. »

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s